Download E-books Octavio Paz dans son siècle PDF

By Christopher Domínguez Michael

Né au Mexique en 1914 et décédé dans sa capitale en 1998, Octavio Paz est l’une des figures majeures de los angeles littérature latino-américaine du XXe siècle. Poète, essayiste et dramaturge, il healthy très tôt de son can pay l’un des sujets privilégiés de sa réflexion, mais n’en était pas moins un homme profondément cosmopolite, un écrivain engagé et ancré dans son temps. Il fut ainsi le protagoniste et témoin de plusieurs événements marquants, tels que l. a. guerre civile espagnole (1936-1939), l. a. fin de los angeles Seconde Guerre mondiale et l. a. création des countries unies (1945), los angeles révolte des étudiants en 1968 ou los angeles chute du mur de Berlin en 1989.

Devant l’histoire d’un siècle difficulty, aussi fascinant que révoltant, il healthy face avec braveness et lucidité aux nombreux choix s’offrant à ceux qui voulaient changer l. a. littérature et le monde. Cette biographie nous permet de mesurer l’ampleur et l. a. singularité de son destin, tout comme son amour de los angeles poésie. vehicle, à los angeles fois riche et précis sur los angeles vie de l’écrivain engagé, Octavio Paz dans son siècle apporte une réflexion sur son oeuvre littéraire, en particulier sur l. a. poésie de sa maturité, celle de ses séjours en Inde au cours des années cinquante et soixante, et celle de son retour au Mexique dans les années soixante-dix. S’y ajoute le récit de los angeles grande aventure politique et intellectuelle de los angeles revue Vuelta, de l’énorme reconnaissance internationale dont le poète jouit dans les années quatre-vingt et, enfin, de l. a. remise du prix Nobel de littérature en 1990, couronnement de sa trajectoire éthique et esthétique.

Show description

Read or Download Octavio Paz dans son siècle PDF

Best Biography books

Daphne Du Maurier and Her Sisters: The Hidden Lives of Piffy, Bird and Bing

Celebrated novelist Daphne Du Maurier and her sisters, eclipsed by means of her popularity, are printed in all their spectacular complexity during this riveting new biography. the center sister in a recognized creative dynasty, Daphne du Maurier is without doubt one of the grasp storytellers of our time, writer of 'Rebecca', 'Jamaica lodge' and 'My Cousin Rachel', and brief tales, 'Don't glance Now' and the terrifying 'The Birds' between many.

Caravaggio: Painter of Miracles (Eminent Lives)

“Matching wonderful prose to lovely artistic endeavors, Prose responds to every photo as a second of theatrical revelation, sensual or non secular, and regularly either. ” — Boston Sunday Globe In Caravaggio, long island occasions bestselling writer Francine Prose (Goldengrove, studying like a author) deals a charming account of the lifestyles and paintings of 1 of the best painters of all time.

She-Wolves: The Women Who Ruled England Before Elizabeth

“Helen Castor has a thrilling narrative gift. . . . Readers will love this booklet, discovering it totally soaking up and lucrative. ” —Hilary Mantel, Booker Prize-winning writer of Wolf Hall In the culture of Antonia Fraser, David Starkey, and Alison Weir, prize-winning historian Helen Castor offers a compelling, eye-opening exam of girls and tool in England, witnessed throughout the lives of six ladies who exercised strength opposed to all odds—and one that by no means obtained the opportunity.

Additional info for Octavio Paz dans son siècle

Show sample text content

Cet oubli, disait-il, ne le dérangeait pas et � intérieurement » il s’en félicitait vehicle il pouvait ainsi écrire et explorer Paris � qui est peut-être le plus bel exemple du génie de notre civilisation. Une ville solide, mais sans pesanteur, grande mais sans gigantisme, ancrée dans los angeles terre, mais avec le désir de s’envoler68 ». Mais il devra lui faire ses adieux précipitamment lorsque, un matin, l’ambassadeur le healthy venir dans son bureau pour lui montrer le télégramme ordonnant sa mutation à New Delhi, capitale d’une country qui, venant de prendre son indépendance en 1947, formalisait ses relatives diplomatiques avec le Mexique. Les liens entre les deux will pay étaient d’une telle value que l’on avait nommé un ancien président du Mexique, Emilio Portes Gil, au poste de leading ambassadeur. Triste à l’idée de quitter Paris, Paz obtempéra néanmoins. Souhaitant retarder son départ pour New Delhi afin de découvrir le Sphinx, l’ancien président healthy venir son body of workers au Caire afin que los angeles délégation mexicaine embarque pour Bombay au grand complet depuis Port-Saïd, à bord d’un navire polonais. � À mesure que nous approchions, écrit Paz, évoquant son arrivée à Bombay en novembre 1951, on sentait croître l’excitation des passagers. Peu à peu se sont profilées les architectures blanches et bleues de Bombay, les jets de fumée d’une cheminée, les taches ocre et vertes d’un jardin au loin. Puis est apparu un arc de pierre planté sur un quai, et garni de quatre tourelles en forme de pomme de pin. Quelqu’un s’est accoudé au bastingage, à côté de moi, et s’est exclamé dans une joie débordante : The Gateway of India69 ! » l. a. semaine suivante, il prendra le teach en path de Delhi, pour un voyage qui le conduira… au Mexique. � Ce voyage interminable — avec les gares bondées de voyageurs, de badauds, de vendeurs de friandises et de babioles », l. a. monotonie de l’immensité, déclencha chez lui qui venait de publier Le Labyrinthe de los angeles solitude l’apparition d’images oubliées du Mexique, � comme si l’étrangeté de l’Inde ravivait, dans mon esprit, celle de ma terre natale70 ». Les massacres de 1947, lors de l. a. partition de l’Inde entre hindous et musulmans, venaient tout juste de se produire, tout près du chemin de fer, rappelant à Paz son voyage d’enfance aux États-Unis, non pas à la mais peut-être à San Antonio, comme il l’écrit dans Lueurs de l’Inde, où son père s’était exilé. Sa mère, doña Josefina, dit Paz, pendant ce voyage en teach sous escorte militaire, � était obsédée par l’image des pendus, qui se balançaient, los angeles langue entre les dents, aux poteaux télégraphiques le lengthy de los angeles voie ferrée71 ». Ce n’était pas l. a. première fois qu’Octavio voyait des pendus : il suffisait de sortir de los angeles capitale, en path de Puebla, pour en croiser. Mais � quand nous sommes arrivés dans un endroit où venaient de s’affronter les troupes fédérales et une fraction d’insurgés, elle a couvert mon visage d’un geste rapide de l. a. major, en même temps qu’elle baissait le rideau de los angeles fenêtre.

Rated 5.00 of 5 – based on 45 votes